Actus

Focus budget : Les bourses de mobilité internationale

Il existe de nombreuses aides financières afin d’aider un étudiant à partir à l’étranger. En effet, la société d’aujourd’hui fait émerger l’importance d’une expérience d’expatriation durant un parcours d’études, et cela se fait ressentir de par la naissance de nombreuses aides financières. Cet article vous donnera un premier aperçu du nombre et du type de bourses existante et comment y accéder.

  • Les bourses des Conseils Régionaux

Les conseils régionaux encouragent de plus en plus à des expérience internationales. Pour ce faire, ils ont alors mis en place des bourses régionales afin de promouvoir les projets individuels ou collectifs dédiés à des étudiants souhaitant partir. Il en existe généralement une dizaine par région. Afin de les connaître, n’hésitez pas à contacter votre mairie pour en savoir plus ! Par exemple, la bourse Envoléo est attribuée par le Conseil Régional aux étudiants de moins de 28 ans souhaitant partir minimum 3 mois.

  • L’aide à la mobilité internationale

Attribuée par l’Éducation Nationale, cette aide présente un montant fixe de 400€ par mois. Elle se destine uniquement aux étudiants remplissant les critères du CROUS pour des séjours de 2 à 9 mois, quelque soit la forme, stage ou études.

  • La bourse Erasmus+

Cette bourse est dédiée aux étudiants qui souhaitent partir en Europe. Probablement la plus flexible, elle s’adresse à toute personne (collégiens, étudiants, entrepreneurs) qui a pour objectif de partir vivre une expérience à l’étranger. Ici encore, la forme est complètement libre. La bourse Erasmus+ s’attribue à tous types de projet. Ainsi, que vous souhaitiez faire un stage, des études, une mission de volontariat, cette bourse est faite pour vous !

  • Les bourses par pays

Chaque pays présente des bourses attribuable à tout étudiant venant étudier dans un pays en particulier. Vous pouvez facilement vous renseigner sur internet, mais en voici quelques exemples :

États-Unis (études ou stages) pour les bac+3 minimum : Bourse Fulbright

Pays-Bas (études ou stages) pour les moins de 35 ans d’un niveau Bac+4/5 : Bourse Eole

Italie (études) pour les moins de 35 ans : Bourse d’études du gouvernement italien

Royaume-Uni (études) pour les moins de 35 ans d’un niveau bac+3 : Bourse d’études Entente Cordiale

Espagne (stage) pour les jeunes de 18 à 30 ans : Bourse de stage Dialogo

Allemagne (études) pour étudiants diplômés : Bourse de l’Office allemand d’échanges universitaires

Japon (stage) pour les jeunes de niveau Master 1 et plus dans le domaine des sciences ou ingénierie : Programme franco-japonais Vulcanus

  • Les bourses de fondations

Bien que moins nombreuses, certaines fondations ont la conviction qu’il faille impulser et démultpilier les expériences à l’étrangers. Ces aides ont généralement des critères bien précis, et s’adressent même parfois à un certain type d’étudiants ou domaines.

La Fondation Kenza : Soutenant chaque année les étudiants des beaux-arts et d’histoire de l’art à travers des établissement nationaux, la fondation Kenza incitent la poursuite des cursus à l’étranger. Cette bourse peut s’élever jusqu’à 10 000€ maximum (selon les sources de 2016-2017). Le montant est fixé suite à l’appréciation d’un jury.

La Fondation de la Vocation : Chaque année, une vingtaine de bourses de 8000€ est attribuée. L’objectif ? Quelque soit le projet (formation, étranger…), aider les jeunes de 18 à 30 ans à le réaliser.

Les bourses de la Fondation Rotary : Ces bourses s’adressent aux étudiants en Master ayant un projet correspondant à l’un des 6 axes stratégiques de la fondation (Éducation, lutte contre les maladies, économies locales…). Le montant de la bourse est fixée à 30 000$ / an, soit à 26562€. La fondation se constitue de multiples clubs qui fonctionnent de manière autonome et indépendante. Afin d’en savoir plus, n’hésitez pas à vous rapprocher d’un club Rotary proche de votre domicile.

  • Autres moyens

En plus des bourses, sachez que les banques proposent elles aussi des possibilités de financement à travers des prêts à taux bas ou encore des moyens de vous faciliter la vie une fois parti. Consultez les différentes possibilités afin d’engendrer des frais moindres sur vos moyens de paiement, retraits et autres opérations.

Le conseil que je vous donnerais afin d’éviter le stress des financements serait de commencer à épargner dès lors que vous avez la volonté de partir. Bien que les bourses soient présentes, pour des raisons x ou y, il y a parfois des hic et l’accès pourrait vous en être refusé. Ainsi, le mieux est de commencer à mettre de côté. Plus vous commencerez tôt, plus vous serez serein.

Bien que les bourses représentent de réelles aides de financement, je vous invite à consulter l’article concernant votre budget et les coût à anticiper avant votre départ !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *