Tool Box

Bien choisir son logement

Une fois que vous aurez trouvé le pays de vos rêves pour étudier, les choses sérieuses commencent ! Et oui, comme en France, il peut s’avérer parfois très pénible de rechercher un logement. Surtout lorsque l’on se trouve à des centaines voire des milliers de kilomètres de notre futur chez-soi… Mais encore une fois, pas de panique, de nombreuses solutions existent. De plus, si vraiment vous ne trouvez rien ou que vous préférez visiter directement sur place, rien ne vous empêche de réserver un hôtel, ou un Airbnb (solution moins coûteuse). Cela vous permettra de prendre le temps pour dénicher le cocon idéal.

Cet article vous permettra donc de vous éclairer sur les différentes possibilités de logements qui s’offrent à vous.

Possibilité n°1 : Le logement sur le campus

Bien souvent, les écoles mettent à disposition des logements étudiants. En effet, ces derniers présentent de nombreux atouts permettant de faciliter le quotidien d’un étudiant expatrié mais également de rassurer les parents de part la sécurisation du campus. De plus, cette option de logement offre également de nombreux services qui vous permettront d’accéder à toutes les commodités dont vous aurez besoin / envie (superettes, salles de sport, associations étudiantes…).

Le logement universitaire peut cependant prendre plusieurs formes : Vous aurez donc le choix de loger dans une simple chambre ou dans un studio complet, les prix variant bien sur en fonction du type de logement choisi. Concernant les loyers, ces derniers présentent une amplitude de tarif très variable dépendant du pays. Dans les pays nordiques par exemple, les logements étudiants s’élèvent rapidement, alors que dans les pays de l’est, ces derniers représentent la solution la moins coûteuse.

Selon un article de digischool, ce type de logements présente cependant quelques inconvénients comme la soumission à un règlement plutôt stricte, des parties communes pour ceux qui auront fait le choix de loger dans une chambre, et un quotidien souvent interrompu par des visites régulières de la sécurité ou de la résidence elle-même.

La vie en résidence universitaire apparaît donc comme un bon moyen de s’intégrer à votre nouveau campus, mais ne semble cependant pas forcément adapté pour ceux qui aiment avoir leur tranquillité et leur intimité.

N-B : Avant de vouloir résider dans ce type de logement, assurez-vous que votre futur établissement en ait bien un à disposition. Tous les établissements n’en possède pas.

 

Possibilité n°2 : La colocation

La colocation est souvent perçue comme le meilleur équilibre entre intimité et loyer peu élevé. Elle est également un bon moyen de se sociabiliser et de favoriser les nouvelles rencontres. Attention cependant à être exigeant avec les colocataires / colocations que vous pourriez choisir. Au delà d’un mode de vie compatible, il vous faut être à l’aise avec eux, pouvoir partager des moments afin que cette coloc’ ne tourne pas au cauchemar.

Pensez également à regarder (ou à demander) la surface de l’appartement qui vous est proposé et le nombre de personnes qui y logeront. Rien n’est plus terrible que d’avoir la joie d’un immense appart’ pour retomber ensuite en enfer lorsque vous apprendrez que 15 personnes y vivent… La colocation reste le moyen le plus plébiscité et le plus conseillé par tous. Elle permet en effet une bonne intégration & une sécurité. Mais par dessus tout, l’étudiant aura la certitude de pouvoir s’appuyer sur certaines personnes en cas de besoin. À condition d’avoir bien choisi sa coloc au préalable ! Grâce à sa popularité, de nombreux sites / applications lui sont dédiés. Vous trouverez juste ici un top 10 des meilleurs sites sécurisés pour trouver votre colocation de rêve !

Possibilité n°3 : Loger chez l’habitant

Loger chez l’habitant constitue une solution largement adaptée. Si vous avez envie de découvrir la culture locale sans devoir trop débourser, alors c’est le bon plan ! En effet, loger chez l’habitant permet de vous mettre dans le bain dès le début. Bien souvent, ces logements (ou plutôt chambres) entraînent des bénéfices réciproques : 

  • Pour l’étudiant, loger chez l’habitant lui permettra de se familiariser avec la culture locale, savoir à qui s’adresser en cas de besoin, mais également de participer activement à l’économie locale.
  • Pour les habitant accueillant les étudiants, cela leur permet d’avoir un revenu complémentaire (souvent nécessaire dans certains pays), d’avoir une aide à domicile en échange de l’hospitalité offerte, faire découvrir la culture locale au monde entier.

Il existe alors plusieurs solutions pour parvenir à trouver une chambre chez l’habitant : 

  • La méthode ancestrale mais qui fonctionne encore : Oser demander. Et oui, dans de nombreux pays, demander à être logé (surtout pour des étrangers) est loin d’être bizarre. En effet, les populations locales sont bien souvent éduquées dans la générosité et le respect de l’autre. Héberger des inconnus ne fait donc pas peur. 
  • Les sites internet comme couchsurfing permettent de trouver de quoi loger temporairement. (Peut-être simplement jusqu’à ce que vous trouviez votre propre chez vous ?)
  • Airbnb : Et non, sur Airbnb il n’y a pas que des logements entiers ! De nombreux habitants postent leurs chambres disponibles sur ce site. Cela permet aux étudiants de louer quelque chose de bien, de sûr et de pas cher !

Maintenant que vous connaissez les possibilités qui s’offrent à vous, vous n’avez plus qu’à choisir ! Pour ma part, je vous conseillerai majoritairement d’utiliser Airbnb. En effet, cette application très en vogue vous permettra d’accéder à tous types de logements. Vous pourrez donc facilement les retrouver & les comparer ! 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *